S'abonner : Articles Newsletter Facebook

L’épreuve orale

0 commentaire
L’épreuve orale

Conseils méthodologiques pour réussir l’épreuve orale.

Vous vous présenterez avec le « descriptif des lectures et activités » et les textes étudiés pendant l’année (photocopies, deux exemplaires du manuel, deux exemplaires des lectures intégrales).

Le professeur vous donnera un sujet, à savoir une question portant sur un des textes étudiés en lecture analytique.

Trois possibilités :

– texte ou extrait de texte figurant dans une des séquences.

– extrait envisagé en lecture analytique tiré d’une des oeuvres intégrales

– extrait d’une des oeuvres intégrales pas expliqué précisément en classe. Dans ce dernier cas (rare), l’attente du professeur ne sera pas la même.

La longueur de l’extrait peut varier d’une demi-page à une page et demie, éventuellement deux pour un texte de théâtre. La question portera sur un aspect essentiel du texte, et vous y répondrez à partir d’une observation précise de l’extrait.

Les 10 premières minutes sont consacrées à un exposé pendant lequel vous devez :

– faire en préambule une remarque qui pourra porter sur le thème, le contexte historique ou littéraire, le genre, l’auteur, l’œuvre…

– présenter rapidement le texte (auteur, titre, date, genre).

– lire l’extrait, partiellement ou dans sa totalité selon la demande de l’examinateur.

– rappeler la question posée et annoncer le plan de la réponse.

– répondre en marquant les articulations du plan et en prenant constamment appui sur le texte. On évitera de faire un simple relevé d’expressions : il s’agit d’analyser les passages cités de façon à argumenter dans le sens de la question posée.

– présenter une conclusion répondant clairement à la question posée et proposant un élargissement ou un rapprochement.

La deuxième partie de l’épreuve, occupant les 10 dernières minutes, est consacrée à un entretien. L’examinateur cherche à ouvrir des perspectives, à élargir la réflexion, du texte à un ensemble plus vaste (oeuvre intégrale ou groupement, texte proche, lecture cursive ou personnelle, objet d’étude…). C’est l’occasion de mesurer vos connaissances, votre intérêt pour les textes abordés ou les autres activités (sortie théâtrale, extraits vus en vidéo, lecture d’images). Vous devrez réagir très précisément aux questions posées. Il est donc conseillé pendant la préparation de réfléchir à l’ensemble de la séquence, pas seulement à l’extrait proposé.

Pendant l’exposé et l’entretien, vous devez user d’un registre de langue correct. Ne lisez pas des notes rédigées au brouillon pendant la préparation. Il s’agit d’un oral.

Laisser une réponse