S'abonner : Articles Newsletter Facebook

Fric, krach et gueule de bois : le film en ligne

0 commentaire

Le film de la soirée spéciale sur France 2 est en ligne :

VOIR LE FILM sur pluzz.fr

Pour nos élèves de 1ères ES et terminales ES qui ont vu dans leurs cours, le marché ou le financement de l’économie mais aussi pour tous les autres, voir ce reportage sur la crise financière, ses origines et conséquences. L’émission est suivie d’un débat animé par D. Pujadas.


Alors que Pierre Arditi s’interroge sur le monde d’aujourd’hui, Daniel Cohen (1) et Erik Orsenna (2) guident le public au coeur des enjeux des crises passées et sur le chemin des solutions pour l’avenir. La Défense, le Palais Brongniart, une usine, les toits de Paris, sont les décors naturels dans lesquels se déroule cette histoire.

On commence par un voyage dans le passé au cours de sujets qui mêlent images d’archives ou d’actualité, extraits de films, clips musicaux ou publicités. L’économie n’appartient pas aux seuls spécialistes et pourtant, elle paraît souvent difficile à comprendre. Mais comment en est-on arrivé là ? Comment quelques banquiers ont-ils mis le monde sens dessus dessous ? L’acteur Pierre Arditi, l’économiste Daniel Cohen et le romancier Erik Orsenna essaient de mieux comprendre et de raconter la crise.

- Acte 1 : Le paradis perdu. Les années 70 : la France a quasi rattrapé son retard sur les Etats-Unis. C’est à ce moment là que se produit le premier choc pétrolier et que commencent les difficultés de la métallurgie et sidérurgie. La France découvre la mondialisation naissante. Le politique s’efface devant le pouvoir économique.

- Acte 2 : De nouveaux prophètes. Dans les années 80, en Angleterre et aux Etats-Unis s’ouvre l’ère du libéralisme, incarnée par Ronald Reagan et Margaret Thatcher. Tous deux suivent les traces d’un grand gourou et nouveau prophète, Milton Friedman. Dérégulation du marché et argent roi sont les maitres mots.

- Acte 3. Le nouvel Eldorado. Autour des années 1985 : la valeur argent est le fer de lance de la nouvelle économie. On spécule sur des valeurs nouvelles. On parie sur les secteurs prometteurs. Internet et les nouvelles technologies sont les sésames de la finance où tout le monde s’engouffre. On achète pour revendre plus cher…pour être le plus riche… A ce jeu, Bernard Tapie et Jean-Marie Messier feront les beaux jours des médias.

- Acte 4 : Le monde en flammes. Années 2000 : il n’en fallait pas moins, éclatement de la bulle Internet, attentats du 11 septembre 2001 et le monde est ébranlé. Les marchés s’effondrent. L’inquiétude guide les gens. Pour relancer l’économie, la solution miracle qui s’impose est la baisse des taux d’intérêt et le crédit facile. Ce mirage entraîne la crise de subprimes, les faillites bancaires et celle de pays, comme la Grèce. Le monde oscille entre inflation et rigueur.

- Acte 5 : Le monde de demain. Un nouveau modèle économique s’impose aujourd’hui. Il faut répondre à des besoins véritables, retrouver des valeurs morales et créer des outils de régulation. Le premier exemple n’est-il pas celui des microcrédits initiés aux Bangladesh par Muhammad Yunus ? Environnement et planète seront-ils nos crédos économiques de demain ? Pour un monde meilleur et un bonheur retrouvé ?


[1] Daniel Cohen est co-auteur de cette émission spéciale. Grand spécialiste de l’économie, Daniel Cohen a étudié à l’Ecole normale supérieure avant de préparer deux doctorats et l’agrégation en sciences économiques. Professeur à l’ENS, à Paris 1 et à l’Ecole d’économie de Paris, il est également l’auteur d’ouvrages proposant diverses approches de l’économie dans la société contemporaine, comme Monnaie, richesse et dette des nations (1987), Les Infortunes de la prospérité (1994) ou Trois leçons sur la société postindustrielle (2006). En 1997, il est désigné « économiste de l’année » par le Nouvel Economiste pour Richesse du monde, pauvreté des nations. Son expertise lui vaut d’être sollicité par de grands médias comme Le Monde ou France Culture.

[2] Erik Orsenna est co-auteur de cette émission spéciale. Après des études de philosophie et de sciences politiques, Erik Arnoult, dit Orsenna, se tourne vers l’économie et se spécialise dans le domaine de la finance internationale et de l’économie du développement. Il entame par la suite une carrière administrative et devient conseiller ministériel puis conseiller culturel auprès du président François Mitterrand de 1981 à 1984. En 1985, il entre au Conseil d’Etat. Parallèlement à ces activités, Erik Orsenna est l’auteur de plusieurs romans, dont L’Exposition coloniale (Prix Goncourt 1988), Voyage aux pays du Coton (2006), L’avenir de l’eau – L’Entreprise des Indes (2010). Il est membre de l’Académie Française depuis 1998.

Laisser une réponse