S'abonner : Articles Newsletter Facebook

Coline Garbage, élève de 1ère L passionnée de danse

0 commentaire

.

Article paru dans Zemag Mt2

(1er février 2013)

 

Coline Garbage, élève de 1ère L

 

Bravo Coline,

on est tous très fiers de ton parcours !

 

Vous pouvez aussi retrouver des articles de Sud Ouest sur Coline :

http://www.sudouest.fr/2011/08/21/coline-garbage-une-ballerine-prometteuse-479128-610.php

http://www.sudouest.fr/2012/06/10/un-week-end-de-danse-738681-3333.php

http://www.sudouest.fr/2010/05/25/deux-futures-etoiles-de-la-danse-100440-3537.php

 

COLINE

 

ZE MAG : Coline, depuis combien de temps danses-tu ?

C.Garbage : J’ai commencé la danse à l’âge de 7 ans. À l’Association Saint-Sever Danse, avec ma professeur Colette Singey, j’y danse encore. J’ai débuté par le jazz, j’en ai fait pendant 3 ans. Puis je me suis mise au classique. Un peu par hasard en fait. Il y avait une représentation du ballet de la Bayadère, les organisateurs avaient besoin d’une déesse, jeune et assez souple pour  tenir le rôle et ils me l’ont proposé.

ZM : À quelle fréquence t’entraines-tu ?

C.Garbage : Depuis que je suis au lycée, je ne peux m’entraîner que le week end, j’en fais 3 heures le samedi matin et 1 h et demi le dimanche matin. Le dimanche matin j’ai droit à mon cours particulier ! Quand j’ai une préparation à faire pour les concours, je rajoute 1 h 30 le samedi après-midi.

ZM : Quel genre de concours prépares-tu ?

C.Garbage : Je fais le concours de la Confédération Nationale de danse. Il y a d’abord une sélection régionale et si on a un premier prix on peut accéder au national.

ZM : Et tu as eu le premier prix ?

C.Garbage : Oui, mais chaque année c’est remis à zéro avec de nouvelles chorégraphies. Les sélections  régionales sont à Bordeaux avec au moins 500 candidats, on passe en continu sur 3 jours. Les passages se font en fonction de l’âge et donc de la catégorie. Selon les âges on a une chorégraphie imposée et moi depuis deux ans en classique je suis toujours en imposé. En jazz par contre, je suis en libre, donc je prépare ma chorégraphie avec ma prof. Au national, on prépare les mêmes chorégraphies.

ZM : Tu participes à d’autres concours ?

C.Garbage : Je fais aussi un concours qui a le label International à Biarritz, c’est au mois d’avril. Il est assez corsé ! Mais ce n’est pas la même façon de concourir. On présente une chorégraphie et à partir de là ils nous présentent pour l’épreuve suivante (si qualification), ensuite on présente à nouveau une chorégraphie libre.

ZM : Pour un concours national il faut combien de temps pour se préparer ?

C.Garbage : Pour donner un ordre d’idée, on a commencé en octobre et le concours est en février.

ZM : Tu veux en faire ton métier ?

C.Garbage : Vers l’âge de 11 ans j’y ai pensé. Du coup mes parents m’ont envoyée dans une grande école de danse au Conservatoire de Rosella Hightower à Cannes pour faire un stage et voir si ça me plaisait. C’était aussi pour que je me rende compte de l’exigence du travail en conservatoire. J’ai trouvé ça très dur et j’ai choisi de ne pas poursuivre. À 11 ans se retrouver dans des cours avec des profs super rigoureux et très loin de sa famille ce n’est pas évident ! J’avais beaucoup de jeunes danseuses étrangères avec moi. C’était tout un univers à assimiler. Du coup mon hypothétique carrière s’est arrêtée là !

ZM : Quels sont tes projets pour l’avenir ?

C.Garbage : Pour le moment, je suis en première et je prépare un Bac L au lycée Victor Duruy et le bac est ma priorité. Pour ce qui est de la danse, j’ai à présent surtout envie de me faire plaisir en gagnant des concours, c’est une passion.

ZM : Merci Coline, bonne chance pour les concours à venir…et pour le Bac bien sûr !

Laisser une réponse