S'abonner : Articles Newsletter Facebook

Admission en université : nouvelles procédures

0 commentaire

.

.

Les pouvoirs publics ont présenté les éléments qui vont permettre la mise en place d’une nouvelle procédure d’admission post bac dont on peut retenir les points suivants :

.

  • Passage de 24 à une 10aine voeux et non classés dans ce qui va remplacer « APB ».

  • Instauration de 2 semaines d’orientation pour les élèves de terminales.

  • Nomination d’un 2ème prof principal dédié à ces tâches.

 

  • les professeurs de terminales se prononcent sur ces voeux de 2 manières suivantes : au conseil de classe du 1er trimestre, les professeurs font des recommandations. Au conseil de classe du 2nd trimestre, ils se prononcent officiellement sur les voeux des élèves et ces avis sont transmis à l’université qui va examiner les voeux des élèves au regard des avis des professeurs de terminales.

 .

  • Pour l’admission à l’enseignement supérieur, 3 réponses sont possibles :

    • dans les filières déjà sélectives (BTS, IUT, prépa, concours, entretiens …) rien ne change : réponse favorable ou défavorable lui permettant d’intégrer ou non la filière après un concours ou la sélection de son dossier.

    • dans les filières non sélectives et qui ne sont pas en tension : réponse « oui »  (admis directement) ou « oui si » qui va permettre un parcours individualisé et lié à son niveau scolaire au lycée (il doit passer un module de formation, de remise à niveau si le niveau est jugé trop faible, il peut aussi passer une année de préparation dans la filière choisie pour que son niveau soit compatible avec la filière envisagée).

      En clair, l’étudiant ne pourra intégrer la filière qu’après une remise à niveau et le refus de s’engager dans cette remise à niveau ne lui permettra pas d’être admis dans cette filière.

    • dans les filières non sélectives et en tension : réponse « oui » ou « non » et une autre filière plus adaptée à son niveau et à son parcours antérieur, lui sera proposée si sa mise sur liste d’attente n’a débouché sur rien. Une commission se réunira alors sous la présidence des recteurs, en présence d’enseignants du secondaire et du supérieur. En examinant les résultats du bac et en fonction du projet d’études du bachelier, elle devra lui faire une proposition de formation.

      .

      Cette réforme est faite pour lutter contre l’engorgement en université et agir contre des taux de réussite catastrophiques issus de cette absence de niveau requis pour les élèves : près de 60% de redoublement ou sortie du système en fin de 1ère année

Laisser une réponse